Conservation, élevage, sélection et biodiversité de l'abeille noire européenne.

Pourquoi une zone de protection ?

La conservation de l’abeille noire est une nécessité scientifique et écologique; de nombreux autres arguments peuvent être envisagés et ils viennent soutenir ce projet original de protection de l’abeille locale à Chimay; en voici une courte énumération.

Au niveau communal

Pour l’ASBL Mellifica, la protection de l’abeille locale doit aussi contribuer à la valorisation de la région et au développement de son image de marque (nature, qualité, terroir) :

  • Les apiculteurs de passage à la station de fécondation et au rucher contribuent à l’activité touristique régionale (cafés, restaurants, chambres d’hôte…);
  • Au travers des visites sur place et de la présence dans les médias (presse, TV, publications techniques), la réputation de l’abeille noire, issue et représentative du terroir chimacien, contribue au développement de l’image de Chimay;
  • L’ASBL Mellifica envisage le dépôt d’une marque commerciale pour l’abeille noire du Pays de Chimay, ce qui ne peut que contribuer à renforcer l’image de l’entité à l’extérieur.

Au niveau supranational

La convention de Rio sur la diversité biologique (1992) en son article 8 notamment, traite de la mise en place de zones de conservation in situ et des mesures nécessaires pour y parvenir.

Au niveau européen, la stratégie communautaire en faveur de la diversité biologique demande explicitement que la Communauté s’attache à « prendre des mesures afin de préserver le capital génétique des espèces sauvages et domestiquées et de prévenir les processus d’érosion génétique ».

Au niveau technique

L’abeille noire est une abeille utilisée par de nombreux apiculteurs, y compris par des professionnels.

L’abeille noire est rustique; elle demande peu de soins et s’adapte facilement aux conditions météorologiques variables et imprévisibles.

L’abeille produite à la station de fécondation de Virelles est moins agressive, ce qui est tout bénéfice pour l’apiculteur, sa famille et le voisinage.

La station de fécondation de l’abeille noire à Virelles (Chimay) est la seule à fonctionner en Belgique ; la zone à protéger pour assurer son fonctionnement représente seulement un pour cent du territoire national.

La station de fécondation de Virelles permet aux apiculteurs d’autres régions et d’autres pays de venir faire féconder leurs reines à Virelles.

Au niveau économique

La demande de reines et de colonies d’abeilles noires ne peut actuellement être satisfaite. La mise en place d’une zone protégée pourra faciliter la production de reines de race noire.

Au niveau scientifique

Rappelons enfin qu’au niveau scientifique, les recherches indiquent que la population du sud-Hainaut et de l’Avesnois constitue une lignée évolutive originale et connue actuellement de ces seules régions.

C’est aussi au sein de l’abeille noire que les mesures de conservation sont les plus urgentes du fait de sa très faible variabilité génétique.